Can 2023: Ebimpé livré dans trois mois

Le Stade olympique d'Ebimpé sera livré dans trois mois.(DR)
Le Stade olympique d'Ebimpé sera livré dans trois mois.(DR)
Le Stade olympique d'Ebimpé sera livré dans trois mois.(DR)

Can 2023: Ebimpé livré dans trois mois

Le 16/01/20 à 16:57
modifié 16/01/20 à 16:57
La Côte d’Ivoire accueille, en 2023, la 34e édition de la Coupe d’ Afrique des nations de football. A trois ans de l’évènement, les préparatifs vont bon train. « Tous les travaux ont commencé et nos stades seront prêts à temps », a indiqué Lambert Feh Kessé, le président du Cocan. En effet, depuis plusieurs mois, les différents sites qui abriteront la compétition sont en chantiers. Certains seront totalement achevés et même livrés avant la fin de l’année 2020. C’est le cas du stade d’Ebimpé. Plus gros ouvrage à réaliser au niveau des infrastructures, dans le cadre de cette compétition, ce joyau architectural est en voie d’achèvement total. Invité sur le plateau de la télévision nationale, le ministre des Sports a annoncé sa livraison pendant le premier trimestre de l’année 2020, c’est-à-dire dans les trois prochains mois. Son inauguration, quant à elle, est prévue dans les six prochains mois. Les délais ont donc été respectés pour cette enceinte moderne entièrement couverte de 60 000 places. En ce qui concerne le mythique stade Félix Houphouët Boigny du Plateau, les travaux de réhabilitation et d’agrandissement démarrent dans le mois d’avril. Ils permettront d’accroître non seulement sa capacité d’accueil, actuellement de 34 600 places à 40 000 places mais également d’être entièrement couvert. Sans oublier la pose d’une nouvelle pelouse digne des grands stades du continent et même d’Europe. Sur les autres sites, les travaux de construction ou d’agrandissement des stades sont en cours. Le stade de la Paix de Bouaké sera entièrement rénové en passant de 25 000 à 40 000 places. Yamoussoukro, San Pedro et Korhogo verront sortir de terre bientôt de nouveaux stades d’une capacité de 20 000 places chacun.

En ce qui concerne l’hébergement, qui est l’un des éléments importants dans l’organisation d’un tel évènement, des efforts ont été également accomplis. Sur un besoin exprimé de 14 000 chambres, l’offre actuelle est de 10 500. Il est reste à couvrir le gap de 3500 à 4000 chambres, a révélé Lambert Feh Kessé, le président du Cocan.

Au niveau de la voirie également, il y a encore des besoins à combler. Un premier bilan établi par le Cocan indique qu’il reste 75 km à couvrir dans les cinq villes qui accueilleront la compétition.

En attendant le cahier des charges officiel que la Confédération africaine de football doit transmettre à la partie ivoirienne, pour mesurer les avancées et l’ampleur des autres travaux à réaliser, les préparatifs vont bon train. Malgré le glissement effectué par la Can, les autorités ivoiriennes ont, en effet, décidé de respecter les délais par rapport à la Can 2021 que devait organiser initialement la Côte d’Ivoire.

Le 16/01/20 à 16:57
modifié 16/01/20 à 16:57

LES + POPULAIRES

Coronavirus: qu'est-ce qu'un respirateur et pourquoi est-ce important? Éthiopie : Les élections générales reportées sine die Gbéléban : La police abat un babouin furieux