Duékoué/Attaque d'une agence Orange money: Un militaire braqueur et ses complices condamnés à la prison à vie

La tenue militaire offert par le sergent-chef aux braqueurs
La tenue militaire offert par le sergent-chef aux braqueurs
La tenue militaire offert par le sergent-chef aux braqueurs

Duékoué/Attaque d'une agence Orange money: Un militaire braqueur et ses complices condamnés à la prison à vie

Comparaissant devant le tribunal des flagrants délits à Guiglo le mardi 14 janvier 2020, Kanté Amadou Houry, né le 20/05/1985, à Ferkessédougou, matricule 002-08-001427 mécano 60099 en service au 1er bataillon du Génie militaire de Bouaké et ses complices que sont Porgo Amidou, acheteur de cacao, Dédé Jules Désiré, Sawadogo Kisipssida de nationalité burkinabé, incarcéré à la Maca le 16/12/2013 pour assassinat, parricide et empoisonnement, en liberté provisoire depuis le 06/11/2019 et Koffi Raymond, responsable juridique et recouvrement de la société Amanda Prestige, ont tous été condamnés à la prison à vie.

Ils sont en outre condamnés à rembourser la somme de 115 millions FCfa dérobée dans une agence Orange money de Duékoué le 24 décembre 2019. Telle est la sentence prononcée par la justice à leur endroit suite aux faits de braquage dont ils se sont rendus coupables dans la ville de Duékoué. En effet, ils étaient poursuivis pour avoir, le 24 décembre 2019, attaqué une agence de transfert d'argent.

Les faits

Ce jour-là, ils ont fait irruption dans l'agence Orange money située à 200 mètres à l'ouest de la brigade de gendarmerie de Duékoué et ont volé la somme de 115 millions de FCfa. Ils ont ensuite quitté les lieux sur deux (02) motocyclettes en compagnie du quatrième bandit qui attendait dans les environs de l'agence.

Informés, deux éléments de la brigade de Duékoué se sont immédiatement rendus dans ladite agence à moto. À leur arrivée, les trois (03) quidams qui venaient de quitter les lieux, ont été pris en chasse par lesdits gendarmes. Plus loin, suite à des échanges de coups de feu, l'un des braqueurs, armé d'une kalachnikov avec un chargeur garni de 06 munitions de 7,62 mm, a été atteint à la cuisse droite. Il a chuté de la motocyclette et a été appréhendé.

Alertée, une patrouille de la brigade de Duékoué renforcée par des éléments de l’escadron de Toulepleu ont rejoint les deux (02) gendarmes pour un ratissage dans le quartier qui a permis la découverte des deux (02) motocyclettes utilisées par les bandits. Le braqueur interpellé a dénoncé le commanditaire, le nommé Porgo Amidou qui a fait venir 03 des 04 bandits d'Abidjan et a logé les 04 malfrats dans un hôtel de Duékoué depuis le 15 décembre 2019.

La perquisition effectuée le même jour au domicile du commanditaire a permis de l'interpeller. Le 31/12/2019, le nommé Sawadogo Kisipssida, l'un des bandits ayant participé au braquage, a été interpellé à Abidjan par la Direction de la police criminelle (DPC). Ce dernier a dénoncé plusieurs complices dont le Sergent-chef Kanté Amadou Houry, en service au 1er bataillon du Génie militaire de Bouaké, qui lui aurait remis la kalachnikov. Celui-ci a été interpellé à Abidjan le 03/01/2020 par la même unité de Police.

Koffi Raymond, responsable du recouvrement au sein de la société Amanda Prestige, a été dénoncé par Porgo Amidou comme étant l'agent double qui leur a permis de réussir le braquage.

Les indélicats ont reconnu les faits à la barre avant d’expliquer dans les moindres détails, toutes les étapes de l’opération. A l'exception de Porgo Amidou qui reviendra sur ses accusations portées contre Koffi Raymond qu'il dit avoir accusé sous l'effet de la peur. Ce dernier demandera en vain la clémence des magistrats. Le juge ne l'a pas suivi et l'a condamné à la même peine que ses co-accusés.

Fin de parcours pour ces bandits de grand chemin qui, on peut le dire, troublaient depuis longtemps la quiétude des populations de Duékoué.



LES + POPULAIRES

Concours de Cafop : Les années de formation passent à 3 ans Lutte contre le Covid-19: 69 individus de diverses nationalités refoulés à Yendéré, frontière Côte d’Ivoire-Burkina Éboulement à Anyama : Soutien et compassion du gouvernement aux familles endeuillées