Processus électoral : La CEI remet la feuille de route des agents d’appui technique

Le Président Ibrahime Coulibaly-Kuibiert a confirmé les dispositions prises pour améliorer le traitement des Agents Techniques d’Appui (DR)
Le Président Ibrahime Coulibaly-Kuibiert a confirmé les dispositions prises pour améliorer le traitement des Agents Techniques d’Appui (DR)
Le Président Ibrahime Coulibaly-Kuibiert a confirmé les dispositions prises pour améliorer le traitement des Agents Techniques d’Appui (DR)

Processus électoral : La CEI remet la feuille de route des agents d’appui technique

Le 14/01/20 à 18:08
modifié 14/01/20 à 18:08
Le Président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, a eu une rencontre, le mardi 14 janvier 2020, à la salle de conférence de la CERAO à Abidjan II-Plateaux avec ses Agents Techniques d’Appui (ATA).

C’était l’occasion pour le Président de leur passer un message clair ; celui de leur mission et des obligations qui en découlent. Brahima Fofana, Secrétaire général de la CEI, leur supérieur hiérarchique, a déclaré : « Le Président m’a confié que tout a été mis en œuvre pour améliorer vos conditions de vie et de travail. C’est pourquoi, il attend de vous plus de professionnalisme sur le terrain ».

Après son adresse, qu’il a, lui-même, qualifiée « de mise en garde-instructions », le Président Ibrahime Coulibaly-Kuibiert est par la suite revenu sur la question pour confirmer les dispositions prises à l’effet d’améliorer le traitement des Agents Techniques d’Appui.

Dans le kit qui leur a été remis en fin de cérémonie, en plus des textes réglementaires du processus électoral, se trouve leur contrat « qui fait d’eux des agents à part entière de la CEI ».

Ils bénéficieront à ce titre, d’une couverture médicale et de primes de risque. Le Président de la CEI les a, par ailleurs, informés qu’il a pris une note afin de clarifier leur collaboration avec les Commissaires locaux.

Une note qui devrait éviter tout conflit de compétences et marquer la séparation des pouvoirs. De quoi réjouir ces 511 agents à qui il a vite fait remarquer que les droits s’accompagnent évidement de devoirs. Dans un discours d’une rare fermeté, il a demandé à ses agents « d’être professionnels, ponctuels et assidus au travail ». Et surtout, de ne pas « manquer à leur devoir de réserve au risque de sanctions ».

Il a insisté auprès d’eux pour qu’ils adoptent une attitude professionnelle et citoyenne durant tout le processus électoral où « la passion l’emporte souvent sur la raison ». C’est sur les notes de l’Abidjanaise, l’hymne national chanté par tous, que le Président de la CEI a pris congés d’eux comme pour bien faire comprendre le sens républicain de la mission qui est la leur.

Infos : Dircom CEI


Le 14/01/20 à 18:08
modifié 14/01/20 à 18:08

LES + POPULAIRES

BTS 2020 et Soutenance 2019 : Le calendrier des examens et des soutenances Abobo : 4 groupes scolaires bénéficient de latrines et de points d'eau Réduction des risques et gestion des catastrophes: La Cedeao offre du matériel informatique à la Côte d’Ivoire