Moronou : Ahoua N’Doli invite le coprs préfectoral à préserver le climat de paix

L'inspecteur général d’État a posé avec ses invités pour immortaliser la rencontre. (DR)
L'inspecteur général d’État a posé avec ses invités pour immortaliser la rencontre. (DR)
L'inspecteur général d’État a posé avec ses invités pour immortaliser la rencontre. (DR)

Moronou : Ahoua N’Doli invite le coprs préfectoral à préserver le climat de paix

Le 13/01/20 à 17:19
modifié 13/01/20 à 17:19
L'inspecteur général d’État, Ahoua N’Doli Théophile, a convié, le 12 janvier, le corps préfectoral nouvellement promu dans la région, tout comme les membres dudit corps sur le départ, à un déjeuner à sa résidence de Bongouanou. Ce, en présence des élus, cadres, chefs traditionnels et religieux du Moronou.

Ce fut l'occasion pour lui d'inviter le corps préfectoral en service dans la région à travailler avec les populations pour préserver le climat de paix dans le Moronou. "En cette année 2020, beaucoup de défis nous attendent. Ces défis sont relatifs à la lutte contre la pauvreté, à l'autonomisation des femmes, à l'insertion socio-économique des jeunes, à la lutte contre l'orpaillage clandestin. Ils concernent également les préparatifs de l'intronisation du roi du Moronou prévue le samedi 18 janvier, la prochaine visite d’État du Président de la République, Alassane Ouattara, dans le Moronou, prévue dans le courant du premier trimestre. Mais comme on le sait tous, le plus important de tous ces défis, c'est l'organisation des élections générales de 2020, en particulier la présidentielle. Sur tous ces points, notamment l'organisation des élections, votre rôle, mesdames et messieurs les membres du corps préfectoral, sera, comme toujours, très déterminant, notamment pour le maintien de la paix, de la sécurité et de la cohésion sociale. Il nous faut donc, vous et nous, œuvrer à rassembler les filles et fils du Moronou et travailler ensemble à préserver le climat de paix dans la région", a-t-il lancé.

Il a rassuré le nouveau préfet de région et l'ensemble de ses collaborateurs quant à son entière disponibilité à apporter son soutien personnel à l'aboutissement de leur mission.

Aux membres du corps préfectoral qui quittent le Moronou pour d'autres horizons, Ahoua N’Doli Théophile a exprimé sa reconnaissance : "Je vous félicite pour l'important travail abattu pendant le temps que vous avez passé dans la région, pour votre implication personnelle dans le règlement des différends, dans le maintien de la paix et dans l’œuvre de développement de la région".

Okoma Adjo Jeannette, préfet de région du Moronou, préfet du département de Bongouanou, n’a pas caché sa joie de venir contribuer au développement de la région. Son objectif, a-t-elle indiqué, est de l'accélérer avec les cadres. Elle a demandé aux populations de faire de cette région une cité paisible.
Le 13/01/20 à 17:19
modifié 13/01/20 à 17:19
LES + POPULAIRES
Côte d’Ivoire/La diaspora Burkinabé en deuil : Le président Mamadou Salogo n’est plus Amélioration de l’offre de soins: Les cliniques privées plaident pour un soutien accru de l’État Église des Assemblées de Dieu: Bientôt 5 mille logements pour les fidèles