Code électoral/Dialogue gouvernement-partis politiques: Le parti de Mamadou Koulibaly crie à l’exclusion

Mamadou koulibaly, ancien président de Lider. (DR)
Mamadou koulibaly, ancien président de Lider. (DR)
Mamadou koulibaly, ancien président de Lider. (DR)

Code électoral/Dialogue gouvernement-partis politiques: Le parti de Mamadou Koulibaly crie à l’exclusion

Le 13/01/20 à 13:00
modifié 13/01/20 à 13:00
La présidente de Liberté et démocratie pour la République (Lider), Monique Gbékia, dans un communiqué, déplore le fait que son parti n’ait été pas convié à la concertation entre le gouvernement et les partis politiques dans le cadre de la finalisation du code électoral.

« Liberté et démocratie pour la République fait le constat que sa direction n’a nullement été destinataire d’un courrier ou même d’un appel téléphonique l’invitant à prendre part à cette concertation », s’est indignée la présidente du parti de Mamadou Koulibaly.

La première responsable de Lider crie donc à l’exclusion et condamne l’attitude du gouvernement. « Lider condamne fermement l’attitude du gouvernement qui s’acharne plutôt à exclure des acteurs majeurs de la vie politique », déplore Monique Gbékia. Toutefois, elle rassure les populations sur sa détermination à poursuivre la bataille pour un Etat de droit et des élections transparentes, inclusives et crédibles.

A noter que le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, sur instruction du Président de la République, Alassane Ouattara, a reçu le jeudi 9 janvier 2020, à la Primature, les partis et groupements politiques en vue de préparer le nouveau code électoral.
Le 13/01/20 à 13:00
modifié 13/01/20 à 13:00