Renouvellent du parc automobile : Les transporteurs encouragés à se mettre en coopérative

Les transporteurs ont participé massivement au séminaire organisé par le ministère des Transports.(DR)
Les transporteurs ont participé massivement au séminaire organisé par le ministère des Transports.(DR)
Les transporteurs ont participé massivement au séminaire organisé par le ministère des Transports.(DR)

Renouvellent du parc automobile : Les transporteurs encouragés à se mettre en coopérative

Le 12/01/20 à 16:34
modifié 12/01/20 à 16:34
Plusieurs acteurs du secteur ont pris part du 9 au 11 janvier, à Bouaké, à un séminaire sur la mise en place des coopératives de transporteurs dans les régions administratives
Les directeurs régionaux et départementaux du ministère des Transports, le Haut conseil des entreprises de transport routier, ainsi que certaines parties prenantes telles que la justice, l’Agence nationale pour le développement rural (Anader), la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-Ci), etc., ont pris part à un séminaire sur la mise en place des coopératives de transporteurs dans les régions administratives. Initié par le ministère des transports, du 9 au 11 janvier, à Bouaké, le séminaire avait pour but de permettre aux concernés de bénéficier du programme de renouvellement des véhicules de transport.

Au terme du séminaire, Ahmed Diomandé, directeur de cabinet du ministre des transports, a demandé aux directeurs régionaux et départementaux des transports mais surtout au Haut conseil des entreprises de transport routier d’aller expliquer aux acteurs du transport et singulièrement aux petits transporteurs, la nécessité de se constituer, de prime abord, en entreprise de transport et par la suite en coopérative. «Nous ne devons plus perdre du temps. Les transporteurs sont appelés à constituer leurs entreprises et ensuite à créer leurs coopératives », a-t-il encouragé. Non sans faire savoir que l’adhésion aux coopératives est facultative pour chaque transporteur. «C’est lorsque vous êtes constitués en entreprise, que vous êtes éligibles à l’octroi des véhicules qui sont déjà disponibles et que le gouvernement est prêt à vous remettre », a-t-il prévenu. Ajoutant que lorsque les transporteurs seront constitués en entreprise et en coopérative, Amadou Koné, ministre des transporteurs, sollicitera le gouvernement pour d’autres avantages destinés aux acteurs du transport. «Il y a beaucoup d’autres partenaires qui veulent apporter leur soutien pour la modernisation du transport routier en Côte d’Ivoire. Mais ils attendent que le secteur soit organisé pour s’y engager», a-t-il martelé.

Aussi, le directeur de cabinet du ministre des transports a-t-il tenu à faire cette clarification des relations entre le ministère des transporteurs et le Haut conseil des entreprises de transport routier. « Le Haut conseil est un partenaire privilégié du ministère. Nous devons nous assurer que c'est une institution forte et crédible. Par conséquent, la coopérative n’est pas un substitut du Haut conseil », a-t-il clarifié.

Pour sa part, Ibrahim Diaby, directeur général du Haut conseil du patronat des entreprises du transport routier, s’est félicité de la tenue de ce séminaire qui est la preuve de la volonté du gouvernement de mettre tout en œuvre pour que l’environnement dans lequel le transporteur travaille soit assaini. « Nous saluons cette volonté du gouvernement de faire en sorte que le matériel qui est utilisé par les transporteurs soit celui qui répond aux normes de sécurité », s’est-il réjoui. Par conséquent, il a lancé un appel aux acteurs du transport pour qu’ils constituent leurs entreprises et se mettent en coopératives régionales afin de bénéficier de ces avantages que leur offre le gouvernement.

Le 12/01/20 à 16:34
modifié 12/01/20 à 16:34

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid