Santé : Une révolution sanitaire en Côte d’Ivoire

L'équipement des structures sanitaires du pays était inscrit au nombre des priorités du gouvernement. (DR)
L'équipement des structures sanitaires du pays était inscrit au nombre des priorités du gouvernement. (DR)
L'équipement des structures sanitaires du pays était inscrit au nombre des priorités du gouvernement. (DR)

Santé : Une révolution sanitaire en Côte d’Ivoire

Le 11/01/20 à 17:35
modifié 11/01/20 à 17:35
L’année 2019 a été marquée par plusieurs événements sur le plan sanitaire, éducatif et au niveau de la salubrité urbaine.
Dans la mise en œuvre de sa politique sanitaire au profit des populations, le gouvernement ivoirien a procédé à une véritable révolution au cours de l’année 2019.

Mise en œuvre de la Cmu Avec notamment la mise en œuvre et le démarrage effectif de la Couverture maladie universelle. Qui permet aux couches les plus défavorisées du pays, d’avoir un accès équitable aux soins de santé. Pour la première phase, le gouvernement a donc mobilisé, pour le démarrage, 562 établissement sanitaires qui ont bénéficié des installations techniques nécessaires à la prise en charge des patients.

Dans la même veine, 301 établissements sanitaires de premiers contacts et 55 centres de santé des armées sont en cours de réhabilitation et d’équipement. Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, qui assure l’offre de soins, a mis en place des référentiels. Il s’agit de la nomenclature des actes médicaux, la liste des médicaments, la liste des établissements de santé, la liste des professionnels de santé, les affections.

Réformes pharmaceutiques

La santé se conjuguant avec les médicaments de qualité et sécurisés, le gouvernement a procédé à des réformes pour lutter contre les trafiquants de faux médicaments. La création du Cotramed qui est une structure multisectorielle de lutte contre les faux médicaments et qui compte en son sein tous les acteurs de la lutte contre les médicaments de qualité inférieure et/ou falsifiés est une réponse efficace au fléau des faux médicaments.

La Côte d’Ivoire est allée plus loin en se dotant du MedTic qui a pour vocation de renforcer les moyens de lutte sur le terrain. Avec la possibilité d’authentifier l’origine des médicaments qu’on reçoit dans les établissements hospitaliers. Et cela, à partir d’une application téléchargée sur un smartphone qui détermine l’origine du produit à partir de données inscrites sur la boîte. Grâce à la technologie basée sur la spectrophotométrie infra-rouge, les policiers, gendarmes et douaniers procéderont au contrôle des produits pharmaceutiques contenus dans des conteneurs.

Mobilisation des ressources extérieures

En avril 2019, la Côte d’Ivoire a organisé pour la première fois, un dialogue national sur le financement de la santé. Dont l’objectif était d’élaborer un dossier national d’investissement pour mobiliser les ressources en santé. Au terme des échanges, le budget du dossier national d’investissement est estimé à 1658 milliards pour la période 2020-2024, avec l’appui de plusieurs bailleurs de fonds. A savoir, le Fonds mondial, la Banque mondiale, GAVI, la BAD, la Banque Islamique de Développement.

L’offre de soins

La mise en place d’une politique sanitaire rigoureuse passe nécessairement par l’amélioration de l’offre de soins. En 2019, trois Centres hospitaliers universitaires ont été partiellement réhabilités à Bouaké, Cocody et Treichville. Avec la mise aux normes de 11 salles d’opération, de la réhabilitation des urgences et 03 ascenseurs du Chu de Cocody, des services des urgences, la clinique médicale, la chirurgie et le laboratoire du Chu de Treichville.

L’autre face visible de la révolution sanitaire en Côte d’Ivoire est l’ouverture du Centre national d’oncologie médicale et de radiothérapie Alassane Ouattara et L’Institut de médecine nucléaire d’Abidjan. A cela, il faut ajouter l’Institut de cardiologie de Bouaké qui est en cours de construction et la réhabilitation complète de l’hôpital général Félix Houphouët-Boigny d’Abobo-Gare.

Dans le même souci d’amélioration de l’offre de soins, le centre hospitalier universitaire de Yopougon a été fermé le 1er novembre 2019 pour une réhabilitation totale. Les travaux dureront trois ans



Le 11/01/20 à 17:35
modifié 11/01/20 à 17:35

LES + POPULAIRES

60 ans de la Côte d'Ivoire : Marie-Josée Ta Lou souhaite une "Bonne fête" à sa "belle patrie" Fonction publique: Les convocations pour les concours administratifs disponibles dès le 10 août. Les dates des compositions dévoilées BTS 2020 et Soutenance 2019 : Le calendrier des examens et des soutenances