Filets sociaux : Des allocations sociales payées par Wizall money

Les bénéficiaires se font expliquer le processus de retrait. (DR)
Les bénéficiaires se font expliquer le processus de retrait. (DR)
Les bénéficiaires se font expliquer le processus de retrait. (DR)

Filets sociaux : Des allocations sociales payées par Wizall money

Le 11/01/20 à 11:07
modifié 11/01/20 à 11:07
Wizall money, filiale du groupe Banque centrale populaire a été sélectionné comme opérateur de paiement dans le cadre des filets sociaux productifs. C'est une opération du gouvernement ivoirien visant à lutter contre l'extrême pauvreté dans le pays.

La cérémonie officielle de lancement a eu lieu, récemment, à la mairie d’Abobo et a été présidée par le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly. Il avait à ses côtés plusieurs personnalités, notamment Hamed Bakayoko, ministre d’État, ministre de la Défense par ailleurs maire d’Abobo et Mariatou Koné, ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté.

Les premiers paiements sont intervenus à l’issu de la cérémonie officielle de lancement.

Depuis le lundi 30 décembre 2019, les versements ont été effectués dans le district d’Abidjan et dans les villes de Bouaké, Daloa, Bondoukou et Korhogo. Ces localités sont couvertes par un large réseau de points de paiements Wizall money. Ces 20 000 bénéficiaires habitant en zones urbaines, sur un total de 127 000 bénéficiaires du programme, ont la possibilité de retirer les 36 000 FCfa alloués, sans frais. Ils pourront aussi épargner cette allocation sur le même porte-monnaie électronique pour une gestion à leur convenance.

Ce vaste chantier de lutte contre la pauvreté, initié par le gouvernement de Côte d’Ivoire, avec l’appui de la Banque mondiale à travers le Programme social du gouvernement (Ps/Gouv), vise à rendre autonomes des familles vivant dans l’extrême pauvreté. Et à promouvoir une croissance plus inclusive à travers l’octroi de transferts monétaires numériques non remboursables d’un montant de 36 000 FCfa par trimestre.

Source : Sercom


Le 11/01/20 à 11:07
modifié 11/01/20 à 11:07

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid