Tonton Kouakou, Amina de Koumassi, Dj Congélateur : Comment ils sont passés de l’ombre à la lumière

Tonton Kouakou (DR)
Tonton Kouakou (DR)
Tonton Kouakou (DR)

Tonton Kouakou, Amina de Koumassi, Dj Congélateur : Comment ils sont passés de l’ombre à la lumière

Le 08/01/20 à 19:30
modifié 08/01/20 à 19:30
Tonton Kouakou : « Patiiii...elle peut pas siporter ! »
Sorti de nulle part, comme le Robot Dougoutigui, il y a quelques mois, Tonton Kouakou a été révélé sur la toile par ses vidéos délirantes sur les réseaux sociaux. Les mots-fétiches de l’homme mâchant toujours du chewing-gum, tels que « Patiii... elle peut pas siporter... Elle va fu » font désormais partie du langage quotidien des Ivoiriens et internautes. Son histoire? Interrogé sur ses performances sexuelles, Tonton Kouakou a donné des réponses drôles d’où sont aujourd’hui tirées ces célèbres expressions. En moins d’une semaine, il est devenu très populaire dans le milieu people et sur la toile avec plus de 15.000 abonnés. Originaire de l’Ouest de la Côte d’Ivoire, précisément de Mankono, Tonton Kouakou est aujourd’hui une véritable star, très souvent invité à déjeuner ou à dîner par d’autres célébrités du milieu people. Le père de « Patiii...elle peut pas siporter...elle fu ! », est même sollicité par de nombreux médias. On lui déroule le tapis rouge partout où il passe et même des soirées sont organisées en son honneur. Aujourd’hui, grâce à la magie des réseaux sociaux, Tonton Kouakou est sorti de la précarité et vit de sa célébrité.
Amina de Koumassi, comme Maria Nobil

Amina de Koumassi (DR)
Amina de Koumassi (DR)

Kady Karembeka, jeune tresseuse à Koumassi Remblais-carrefour Colombe, tirait le diable par la queue. Le succès du clip de la chanson Amina d’Ariel Sheney a été pour elle la clé qui va lui ouvrir les portes d’un mieux-être. Kady Karemba a quelques traits de ressemblance avec Maria Nobil, la star internationale qui incarne le rôle d’Amina dans le clip. Désormais baptisée Amina de Koumassi, elle s’est bâtie une réputation sur les réseaux sociaux et dans la nuit abidjanaise à travers le nom de la sulfureuse Amina. Ses vidéos et photos provocantes sur la toile, ses prestations osées dans les boîtes de nuit ont fini par faire d’Amina une célébrité de la toile, qui du jour au lendemain est passée de l’anonymat à la lumière. Aujourd’hui, installée à Angré, elle rêve grand, devenir ‘’Amina nationale’’, à travers une carrière musicale, gérée par Momo de Paris. Cette collaboration a abouti à la sortie d’un single intitulé ‘’De haut en bas, ça va tuer’’.
Dj Congélateur : « Arafati mon collègue, bons condoléances ! »

DJ Congélateur. (DR)
DJ Congélateur. (DR)

DJ Congélateur, de son vrai nom Koffi Kouakou Élias, est originaire du village d'Akabinou (Bodokro) dans la région de Gbêkê. Orphelin de père et abandonné par sa mère depuis son jeune âge, Élias traîne une hernie et une bosse. On l’a découvert sur les réseaux sociaux à travers une vidéo devenue très vite virale. Assis dans une chaise blanche, habillé en tenue de sport (shirt et tee-shirt vert), chaussé de Lêkê (chaussure en plastique), le corps couvert de sable, coiffé d’un casque de sécurité de chantier blanc, il tient à la main une guitare traditionnelle à trois cordes. Ses échanges avec celui qui le film (un gendarme) sont d’une impertinence déconcertante. Après le dialogue, Elias se lance dans un tour de chant dans un français approximatif, tout aussi drôle que déconcertant. La vidéo, dès que balancée sur les réseaux sociaux, fait le buzz. Et depuis, Elias désormais Dj Congélateur, fait le tour des plateaux télé et des points chauds du showbiz ivoirien, avec sa chanson en hommage à l’icône du coupé décalé Arafat Dj où son célèbre couplé «Arafati mon collègue, Arafat bons condoléances », fait sensation auprès des internautes. Son handicap, son courage et sa volonté de vivre et de réussir ont certainement touché le cœur des internautes qui ont fait aujourd’hui de Dj Congélateur une célébrité qui rêve de soigner son handicap, aller à l’école (il a 14 ans) et entamer une carrière musicale pour devenir un grand artiste. Reste à espérer que l’équipe d’encadrement, qui a décidé de l’accompagner dans ses ambitions, soit en phase avec lui et ne l’expose pas comme un épiphénomène.
SERGES N’GUESSANT

Le 08/01/20 à 19:30
modifié 08/01/20 à 19:30

LES + POPULAIRES

Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré Droits de l’homme : Le CNDH célèbre la journée africaine