Décès d'un enfant par négligence médicale : Aka Aouélé ferme la clinique le Grand centre de Yopougon

Les services du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique ont procédé à la fermeture de la clinique le Grand centre de Yopougon. (DR)
Les services du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique ont procédé à la fermeture de la clinique le Grand centre de Yopougon. (DR)
Les services du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique ont procédé à la fermeture de la clinique le Grand centre de Yopougon. (DR)

Décès d'un enfant par négligence médicale : Aka Aouélé ferme la clinique le Grand centre de Yopougon

Le 07/01/20 à 23:28
modifié 07/01/20 à 23:28
Décision courageuse et responsable que celle prise le mardi 7 janvier, par le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Aka Aouélé. Par arrêté 0005/MSHP/CAB du 07-01- 2020, il a fait fermer la clinique le Grand centre de Yopougon. Cette décision saluée par l’ensemble des populations fait suite à une « violation du code de déontologie médicale ».

En effet, le 4 janvier 2020, la petite Dally Maelisa Élisa, âgée seulement de 11 mois, est transportée dans cette clinique dans un état de santé préoccupant. Sur place, le service médical demande une caution d’un montant de 1 million pour prendre l’innocente fillette mal en point en charge. C’est le branle-bas chez les parents qui n’ont pas les moyens financiers pour payer la caution exigée. Aucun accord n’est trouvé entre les deux parties, malgré les supplications des parents de la petite fille. La clinique le Grand centre ferme ses portes au bébé de 11 mois. Qui décède par la suite.

Les moments qui suivent, la toile s’enflamme, c’est l’émoi et la consternation sur tous les réseaux sociaux. Le ministre Aka Aouélé, qui suit de très près les activités de son département ministériel, se saisit de l’affaire, organise une réunion de crise et actionne l’Inspection générale de la santé. Après les premiers éléments, il prend des mesures conservatoires dont la suspension des mis en cause.

La culpabilité du corps médical étant parfaitement établie, le ministre Aka Aouélé a donc décidé, hier, de la fermeture de la clinique le Grand centre, sise à Yopougon Niangon cité CIE pour une période de 30 jours, pour les faits de « violation à la législation et à la réglementation sanitaire ainsi qu’au code de déontologie médicale ».

Par ailleurs, des mesures transitoires sont prises, la prise en charge des malades déjà hospitalisés. Aucune nouvelle admission ne doit cependant être effectuée.


Le 07/01/20 à 23:28
modifié 07/01/20 à 23:28

LES + POPULAIRES

Coronavirus: qu'est-ce qu'un respirateur et pourquoi est-ce important? Éthiopie : Les élections générales reportées sine die Gbéléban : La police abat un babouin furieux