Métro d’Abidjan : Les travaux démarrent fin 2020

Avec la signature de ce document, il y a de fortes chances que les travaux de construction de la première ligne du Métro d’Abidjan débutent en 2020. (DR)
Avec la signature de ce document, il y a de fortes chances que les travaux de construction de la première ligne du Métro d’Abidjan débutent en 2020. (DR)
Avec la signature de ce document, il y a de fortes chances que les travaux de construction de la première ligne du Métro d’Abidjan débutent en 2020. (DR)

Métro d’Abidjan : Les travaux démarrent fin 2020

Le 21/12/19 à 19:24
modifié 21/12/19 à 19:24
Une délégation française a signé ce samedi, avec des membres du gouvernement ivoirien, un accord sur l’offre technique et financière soumise par la société en charge du projet.
Une nouvelle étape est franchie dans la réalisation de la Ligne 1 du Métro d’Abidjan. Les autorités ivoiriennes en charge de ce projet ont signé ce samedi 21 décembre, l’avenant numéro 2 approuvant l’offre technique et financière soumise par la Société des transports abidjanais par rail (Star). Le document a été signé à l’immeuble Postel 2001 par le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire et le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné.

Le ministre de l’Economie et des Finances de la France était accompagné du directeur général adjoint du trésor français, Bertrand Dumont, de la conseillère aux affaires européennes et internationales techniques du ministère de l’Economie et des Finances, Mme Juliette Oury, du chef de service économique régional pour l’Afrique de l’Ouest, François Sporrer et de l’adjoint au chef du service économique régional pour l’Afrique de l’Ouest, Alexis BoisBéranger.

Pour sa part, le ministre ivoirien des Transports avait à ses côtés le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, le ministre auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo et la ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba.

A l’occasion, Bruno Le Maire a indiqué qu’avec la signature de cet avenant, les travaux pourront effectivement démarrer vers la fin de l’année 2020. « J’ai désormais la certitude que le projet sera réalisé. Il va falloir mettre les bouchées doubles afin que les travaux puissent effectivement démarrer en 2020. D’un coût de 1,4 milliard d’euros, ce sera le projet de transport le plus important au monde que portera le trésor français. C’est la preuve de l’excellence des relations d’amitié et de fraternité entre la France et la Côte d’Ivoire. C’est aussi la preuve que la Côte d’Ivoire a une excellente politique économique », s'est-il réjoui.

Quant au ministre Amadou Koné, il s’est dit heureux de voir ce projet avancer résolument vers sa mise en œuvre effective. Il a souligné que ce document qui vient d’être signé, entérine le tracé de la future Ligne 1 du Métro d’Abidjan. « La ligne 1 du Métro d’Abidjan sera long de 37 Km. Il suit un corridor naturel de communication en desservant 18 stations, du Nord (Station Anyama Centre) au Sud (Station aéroport) de la capitale ivoirienne. La réalisation de ce métro à ciel ouvert nécessitera la construction de 24 ponts, 1 viaduc sur la lagune, 34 passerelles piétonnes et 8 passages souterrains », a-t-il précisé.

Selon lui, la ligne 1 du Métro d’Abidjan dont l’opération et la maintenance sont confiées au groupe Keolis, est le projet de mass transit le plus ambitieux d’Afrique subsaharienne. « Capable de transporter à terme plus de 500 000 passagers par jour, il permettra de doter la métropole ivoirienne d’un système de transport au niveau des plus grandes capitales mondiales », a-t-il poursuivi.

Les travaux seront réalisés par les multinationales Bouygues Travaux Publics, Colas Rail et Alstom.


Le 21/12/19 à 19:24
modifié 21/12/19 à 19:24

LES + POPULAIRES

Droit à l’éducation inclusive et maintien des jeunes filles à l’école: Des résultats encourageants Équipement des centres de santé communautaires: Un échographe et un fauteuil dentaire ultra modernes pour Akouédo et Blockhauss Pré-inscriptions dans les universités publiques : Encore 6707 places à combler sur les 19620 disponibles