Chaire de l’Unesco pour la culture de la paix : Le Gal Issa Coulibaly fait ambassadeur de la paix

Le général Issa Coulibaly (au centre), en compagnie des autres ambassadeurs de la paix ou leurs représentants. (DR)
Le général Issa Coulibaly (au centre), en compagnie des autres ambassadeurs de la paix ou leurs représentants. (DR)
Le général Issa Coulibaly (au centre), en compagnie des autres ambassadeurs de la paix ou leurs représentants. (DR)

Chaire de l’Unesco pour la culture de la paix : Le Gal Issa Coulibaly fait ambassadeur de la paix

Le 19/12/19 à 18:16
modifié 19/12/19 à 18:16
Le ministre de la Fonction publique, le généal Issa Coulibaly, a été fait Ambassadeur de la paix par la Chaire Unesco pour la culture et la paix. C’était lors de la première édition de la journée portes ouvertes organisée par la Chaire le 19 décembre, à l’Université Félix Houphouët-Boigny, à Cocody.

Cette distinction, validée par un comité scientifique sur la base de critères rigoureux, vient récompenser les qualités de manager et de leadership de celui qui tient les rênes du département de la Fonction Publique depuis 2017. Et qui, par ses talents de négociateur, a réussi à apporter l'accalmie sur le front social. Parmi les nombreuses actions qui ont contribué à l’instauration de ce climat apaisé, figure en bonne place sa capacité à faire respecter le protocole d’accord, portant trêve sociale, signé en août 2017 entre le gouvernement et les plateformes syndicales.

Le général Issa Coulibaly a été honoré en même temps que 15 autres personnalités nationales, qui se sont aussi illustrées par leurs contributions, engagements et actions à la consolidation de la paix. Portant à seize le nombre total de récipiendaires, à raison de huit hommes et huit femmes, issus de secteurs d’activités divers.

Parmi ceux-ci, figurent la Grande chancelière Henriette Dagri Diabaté, Namizata Sangaré, présidente du Conseil national des droits de l’Homme (Cndh), le footballeur Didier Drogba, Cissé Djiguiba, Imam principal de la mosquée du Plateau... Méké Méité, titulaire de la Chaire, a dressé l’inventaire des actions menées par l'institution en Côte d’Ivoire depuis sa mise en place en 2007. Il a mentionné son intention d’ériger la chaire en centre d’excellence dans la sous-région ouest-africaine.

Intervenant en qualité de porte-parole des récipiendaires, le journaliste Aka Sayé Lazare a traduit la reconnaissance du groupe à la Chaire. «Nous nous ferons fort d’être à la hauteur de cette distinction», a-t-il promis.


Le 19/12/19 à 18:16
modifié 19/12/19 à 18:16

LES + POPULAIRES

Tournée nationale de sensibilisation : Le ministère en charge de la solidarité apporte un soutien financier à la confédération des victimes des crises ivoiriennes Concours directs d’entrée à l’Ena en 2021(2è étape) : Voici le calendrier des compositions Education nationale : L’ambassadeur de Chine offre des bourses à 110 élèves issus de cinq établissements scolaires