Formation continue et diplômante en santé: L’Infas introduit deux Licences et Masters spécialisés

Le Pr Franck Mansour Adoéti (micro en main) présentant les nouvelles filières aux auditeurs de l’Infas en présence de la directrice générale (assise à gauche, au 1er rang). (DR)
Le Pr Franck Mansour Adoéti (micro en main) présentant les nouvelles filières aux auditeurs de l’Infas en présence de la directrice générale (assise à gauche, au 1er rang). (DR)
Le Pr Franck Mansour Adoéti (micro en main) présentant les nouvelles filières aux auditeurs de l’Infas en présence de la directrice générale (assise à gauche, au 1er rang). (DR)

Formation continue et diplômante en santé: L’Infas introduit deux Licences et Masters spécialisés

Le 19/12/19 à 18:08
modifié 19/12/19 à 18:08
Désormais, les professionnels de la santé pourront renforcer leurs capacités et approfondir leurs connaissances, diplômes à l’appui. L’Institut national de formation des agents de la santé (Infas) vient de lancer, en collaboration avec l’Université Alassane Ouattara de Bouaké et le Réseau international de planification et d’amélioration de la qualité et la sécurité en Afrique (Ripaqs) deux cycles de formation.

C’était le 18 décembre au sein de l’institut au Centre hospitalier universitaire (Chu) de Treichville. Il s’agit en réalité de la Licence et du Master régional spécialisés en Qualité, gestion des risques sécurité en établissements de santé en Afrique (Qgrs) et ceux en télémédecine et innovations technologiques en santé (Tmtits).

D’une durée d’un an pour la licence et deux ans pour le Master pour chacune des filières, ces formations concernent le personnel de santé disposant soit de la licence au préalable, d’un diplôme équivalent ou encore d’une expérience professionnelle répondant aux critères exigés par l’Infas. Au dire du Pr Franck Mansour Adéoti, directeur régional du Ripaqs, vu que l’hôpital est une véritable zone de risque, le professionnel de santé doit faire preuve d’une certaine rigueur dans son travail. C’est pourquoi, ces formations qui incluent les Tic permettront de disposer d'une main-d’œuvre plus professionnelle capable de contribuer à la résolution des dysfonctionnements du système parce que « le numérique est devenu incontournable dans tous les systèmes y compris celui de la santé ».

Pr Méliane N’Dhazt Sanogo, directrice générale de l’Infas, soutient, quant à elle, que la mise sur pied de ces deux formations professionnelles continue et diplômante dans le domaine de la santé digitale et de l’ingénierie sanitaire, renforce la dénomination de centre d’excellence sous-régional ouest africain de l’institut.

Avec l’appui du Ripaqs, l’établissement renforcera son objectif de faire évoluer les pratiques professionnelles dans les établissements et organisations de santé en vue de l’avènement d’un système de santé performant. Elle invite donc tous les professionnels de santé, titulaires d’une licence et tous ceux qui étudient dans le domaine de la santé, désireux de compléter leur formation dans les filières respectives à s’y inscrire.


Le 19/12/19 à 18:08
modifié 19/12/19 à 18:08

LES + POPULAIRES

Examens scolaires/CEPE, BEPC-TO, BAC : Les inscriptions de la session 2021 ouvertes du 19 octobre au 11 décembre 2020 Sécurité alimentaire : ‘’Amour Sans Limite’’ apporte son soutien aux personnes handicapées Don de matériels médicaux: Plus de 25 millions d’équipements aux établissements sanitaires de Treichville