Burida : Plus de 800 millions de FCfa redistribués pour les fêtes

Palé Ini Flore (au micro) a rassuré les artistes que le Burida est résolument engagé à remplir sa mission pour leur bonheur à tous. (DR)
Palé Ini Flore (au micro) a rassuré les artistes que le Burida est résolument engagé à remplir sa mission pour leur bonheur à tous. (DR)
Palé Ini Flore (au micro) a rassuré les artistes que le Burida est résolument engagé à remplir sa mission pour leur bonheur à tous. (DR)

Burida : Plus de 800 millions de FCfa redistribués pour les fêtes

Les artistes sociétaires sont venus nombreux bénéficier de cette mesure exceptionnelle.
C’était Noël avant l’heure le 17 décembre au Bureau ivoirien du droit d’auteur (Burida) à Cocody II-Plateaux Vallons. Palé Ini Flore, directrice de la Documentation, représentant le directeur général par intérim, a procédé au lancement de la remise des chèques aux bénéficiaires de la première vague de la répartitions des droits de la fin d’année 2019.

« En accord avec le ministre de la Culture et de la Francophonie, il a plu à la Direction générale par intérim de mettre en place l’opération dite des répartitions de fin d’année 2019. Cette opération qui comporte trois vagues de répartition vise à faire des répartitions permettant de satisfaire toutes les catégories de titulaires de droits d’auteur ainsi que des droits voisins, afin qu’ils puissent passer de très bonnes fêtes de fin d’année avec leurs familles respectives. C’est une opération qui, bien sûr, ne s’écarte nullement des règles de la gestion collective », a situé d’entrée la directrice de la Documentation.

Cette opération, qui se décline en trois vagues, se poursuivra jusqu’au 30 décembre. « La première vague qui s’est ouverte le 16 décembre bénéficie à environ 5 000 personnes dont 3 000 ont au moins soixante mille 60.000 Fcfa. C’est-à-dire le Smig. M. Bandaman Maurice, ministre de la Culture et de la Francophonie, insiste pour que les titulaires de droits ne soient pas payés en dessous du Smig. Il faut préciser que l’effectif de 3.000 ayant au moins soixante 60.000 Fcfa au cours d’une même répartition est une première dans l’histoire du Burida », a indiqué Palé Flore.

Dans cette cagnotte, les montants vont de 60.000 Fcfa à 5.097.000 Fcfa. C’est donc au total un montant consolidé à 879.439.761 millions de Fcfa qui sera payé pour cette première vague qui a pris en compte toutes les catégories de titulaires de droits membres du Burida, à savoir les titulaires de droit d’auteur : les auteurs d’œuvres littéraires, dramatiques et dramatico-musicales (Chorégraphes, humoristes, dramaturges...), musicales avec ou sans paroles, cinématographiques et autres œuvres audiovisuelles et arts visuels. Et aussi les éditeurs d’œuvres littéraires, musicales avec ou sans paroles.

Au titre des droits voisins, ce sont les artistes-interprètes de musique (chanteurs, choristes, instrumentistes,...), audiovisuelle (acteurs) et les producteurs phonogrammes et vidéogrammes. « La seconde vague des répartitions de fin d’année interviendra le 23 décembre. Quant à la troisième et dernière vague, elle interviendra le 30 décembre. A la fin de cette opération, ce sera environs 6 000 personnes qui recevront individuellement au moins 60 000 Fcfa », a-t-elle ajouté devant les artistes, qui ont effectué nombreux le déplacement au siège du Burida pour bénéficier de cette mesure exceptionnelle initiée par la Direction générale par intérim de la maison des artistes.


LES + POPULAIRES

Explosion de gaz : 9 personnes brûlées dont des cas graves Formation médicale continue : Bientôt un organe national de régulation dédié Situation des Droits de l’homme : Le CNDH fait le point aux diplomates et représentations des organisations internationales