Annuaire statistique 2016-2017 : Nialé Kaba salue un outil de modernisation de l'administration

La ministre Nialé Kaba (à droite) recevant l'annuaire statistique 2016-2017 des mains du ministre Issa Coulibaly. (Primature)
La ministre Nialé Kaba (à droite) recevant l'annuaire statistique 2016-2017 des mains du ministre Issa Coulibaly. (Primature)
La ministre Nialé Kaba (à droite) recevant l'annuaire statistique 2016-2017 des mains du ministre Issa Coulibaly. (Primature)

Annuaire statistique 2016-2017 : Nialé Kaba salue un outil de modernisation de l'administration

Le 13/12/19 à 07:41
modifié 13/12/19 à 07:41
La ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, a salué le 12 décembre 2019 à Abidjan, l’initiative de la seconde édition de l'Annuaire Statistique "Anstat 2016-2017", qui est une innovation du ministère de la Fonction la Publique, en vue de la modernisation de l’administration ivoirienne.

Représentant le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly à la cérémonie de présentation de l'Anstat 2016-2017, Nialé Kaba a appelé à la vulgarisation des données qu'il contient. Elle a aussi encouragé le ministère de la Fonction publique à continuer les innovations entreprises pour la modernisation de l'administration.

Pour le ministre de la Fonction publique, Issa Coulibaly, l'utilité de l'Anstat 2016-2017 est de fournir aux décideurs des données pertinentes à l’élaboration et à la conduite de politiques et de stratégies pour un développement socio-économique durable.

« L’Annuaire Statistique 2016-2017 a généralement pour objet de fournir annuellement aux décideurs et aux usagers des services publics, des données chiffrées sur les résultats des activités et des statistiques officielles utiles à l’analyse, à la formulation et à la prise de décisions éclairées et pragmatiques », a dit Issa Coulibaly.

L'Anstat contient les données relatives aux flux d’entrées et de sorties des agents dans tous les secteurs de l’administration publique, aux dépenses liées à la gestion des fonctionnaires et agents de l’Etat, aux distinctions honorifiques et sanctions disciplinaires, à la répartition des fonctionnaires par région, etc.

Il offre ainsi aux décideurs des opportunités non seulement de projection, mais aussi d’anticipation sur des risques potentiels.

Le 13/12/19 à 07:41
modifié 13/12/19 à 07:41

LES + POPULAIRES

Koumassi : La Paroisse Notre Dame de l’Assomption cambriolée Rencontre interreligieuse : Un appel à la paix lancé par la communauté Sant’Egidio Prières œcuméniques: Musulmans et chrétiens unis pour la fraternité à Anono