Environnement : Des foyers améliorés réduisent la consommation de bois

Une vue d'un foyer amélioré. (Cicg)
Une vue d'un foyer amélioré. (Cicg)
Une vue d'un foyer amélioré. (Cicg)

Environnement : Des foyers améliorés réduisent la consommation de bois

Par CICG
Le 09/12/19 à 15:17
modifié 09/12/19 à 15:17
Pour apporter des solutions à la question de l’efficacité énergétique dans les ménages ruraux, le Fonds interprofessionnel pour la recherche et le Conseil agricoles (Firca) et ses partenaires sont depuis 2016 engagés dans la promotion de l’usage des foyers améliorés.

Ceux-ci, par leur faible consommation de combustible et émission de fumée, permettent de lutter contre la déforestation et la pollution, de valoriser les résidus agricoles et de préserver la santé des femmes.

En Côte d’Ivoire, près de 90 % de la population utilise le bois de chauffe et le charbon provenant des forêts. Outre cela, une étude de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), indiquait en 2009 que plus de 20 000 femmes mouraient chaque année en Côte d’Ivoire du fait de l’inhalation de fumée pendant des opérations de cuisson. En vue d’améliorer cette situation, l’Alliance Ivoirienne Foyers Améliorés et Energie de Cuisson Propre et son partenaire Firca ont mené des opérations pilotes de vulgarisation des foyers améliorés, en en distribuant à plus de 1 200 ménages et cantines dans les zones de production cacaoyère et cotonnière.

Les bénéficiaires se montrent dans l’ensemble satisfaites de l’utilisation de ces nouveaux foyers.

Elles en évoquent les avantages économiques et sanitaires. Nawa Soro, ménagère à Korhogo, témoigne : « Avant, j’utilisais beaucoup de bois. Il me fallait le chargement d’un tricycle pour une semaine et la fumée me fatiguait beaucoup pendant la cuisine. Aujourd’hui, avec les nouveaux foyers, j’utilise le même chargement pour deux semaines ». En outre, ils permettent la valorisation des résidus agricoles (pailles de riz, résidus de manioc, déchets de café, cacao, maïs, anacarde...), en les utilisant comme combustibles.

Témoignages

Jibikilayi Mutshipayi, président de l’Alliance

L’usage des foyers améliorés permet d’économiser un hectare de forêt par an.

« L’usage des foyers améliorés permet d’économiser un hectare de forêt par an et d’éviter l’émission de 2 à 4 tonnes de CO2 dans l’atmosphère ».

Oulaï Carine, ménagère à Duékoué

Avec le nouveau fourneau, je ne mets que treize morceaux de bois.

« Avant, il me fallait quarante morceaux de bois sous la marmite. Avec le nouveau fourneau, je n’en mets que treize. Il n’y a pas de fumée et c’est moins pénible ».

Yéo Soro, Korhogo

Avec le foyer amélioré, le sac de charbon dure deux mois.

« Auparavant, le sac de charbon durait une semaine. Avec le foyer amélioré, il dure deux mois. Il me faut tout simplement deux petits fagots de bois pour préparer mon riz et chauffer de l’eau pour le bain de toute la famille. L’allumage du feu est également très rapide ».

Oulaï Pauline, commerçante à Duékoué

Depuis que j’ai le nouveau foyer, je ne dépense que 300 Fcfa.

« Le nouveau foyer est plus économique. Par le passé, j’achetais du bois pour 500 ou 600 Fcfa pour la cuisine quotidienne. Depuis que j’ai le nouveau foyer, je ne dépense que 300 Fcfa ».
Par CICG
Le 09/12/19 à 15:17
modifié 09/12/19 à 15:17