Aviation civile : L’Asecna s’ouvre aux étudiants

Le représentant du ministre des Transports, M'Baye Diop, (3e à partir de la gauche) a invité les étudiants à s'intéresser aux métiers de l'aviation civile. (DR)
Le représentant du ministre des Transports, M'Baye Diop, (3e à partir de la gauche) a invité les étudiants à s'intéresser aux métiers de l'aviation civile. (DR)
Le représentant du ministre des Transports, M'Baye Diop, (3e à partir de la gauche) a invité les étudiants à s'intéresser aux métiers de l'aviation civile. (DR)

Aviation civile : L’Asecna s’ouvre aux étudiants

Le 08/12/19 à 13:13
modifié 08/12/19 à 13:13
Une journée porte ouverte a été organisée, vendredi, par l’institution afin de mieux se faire connaître aux étudiants.
Les festivités commémoratives en Côte d’Ivoire du 60e anniversaire de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Magadascar (Asecna) ont démarré le vendredi 6 décembre, dans la zone aéroportuaire de Port-Bouët, par une journée porte ouverte.

Ce fut l’occasion pour les nombreux étudiants, élèves, chefs des structures aéroportuaires et même les employés de l’Asecna de découvrir les métiers liés à la navigation aérienne et à l’aviation civile, afin de susciter des vocations pour embrasser des carrières professionnelles dans le secteur.

A cette occasion, le représentant du ministre des Transports, M’Baye Diop, a exhorté les élèves et étudiants à s’intéresser aux métiers de l’aviation civile afin de constituer le capital humain indispensable à son développement comme toute entreprise. « Je vous invite à prendre du temps et du plaisir pour découvrir ce secteur prometteur en terme de création d’emplois dans notre pays », a-t-il conseillé. M’Baye Diop a ajouté que l’aviation est un secteur essentiel qui occupe une place de choix dans la stratégie de conduire la Côte d’Ivoire à l’émergence. « De nombreux projets ont été conçus à cet effet pour faire de l’aéroport d’Abidjan le hub de l’Afrique de l’Ouest et notre pays un pôle aéronautique », a poursuivi l’émissaire d’Amadou Koné. Puis d’inviter l’Asecna à prendre toute sa place dans la réalisation de cette vision du Président de la République. Mais cela passe, en est-il convaincu, par une bonne planification de ses propres investissements dans des projets nationaux.

M’Baye Diop s’est réjoui de la commémoration des 60 ans de la création de cette institution en Afrique francophone. Cet anniversaire, a-t-il dit, est donc une opportunité pour les travailleurs mais également les autorités de jeter un regard rétrospectif sur la vie de l’Asecna en vue de consolider les stratégies de développement.

Pour le représentant du Directeur général de l’Asecna, Koné Sidi, cette journée porte ouverte sera l’occasion pour les étudiants d’entrer dans le secret du fonctionnement des services techniques de l’institution à travers les explications des experts, la visite des stands et des installations techniques.

Les festivités commémoratives du 60e anniversaire de l’Asecna prendront fin le 12 décembre.

Le 08/12/19 à 13:13
modifié 08/12/19 à 13:13