4e pont d’Abidjan : les premiers logements de recasement seront prêts avant fin 2020.

Mme Coulibaly Salimata Tiégbala, coordonnateur adjoint, du Ptua a conduit la visite des sites (DR)
Mme Coulibaly Salimata Tiégbala, coordonnateur adjoint, du Ptua a conduit la visite des sites (DR)
Mme Coulibaly Salimata Tiégbala, coordonnateur adjoint, du Ptua a conduit la visite des sites (DR)

4e pont d’Abidjan : les premiers logements de recasement seront prêts avant fin 2020.

Le 05/12/19 à 03:54
modifié 05/12/19 à 03:54
Une visite terrain a été organisée hier, sur les différents sites acquis pour ce projet.
Les propriétaires de maisons à Adjamé, Attécoubé et Yopougon, impactés par le projet de construction du 4e pont, et qui ont demandé à être recasés par l’Etat, pourront intégrer leur nouveaux logements, avant la fin de l’année 2020. L’assurance en a été donnée le 4 décembre 2019, par Mme Coulibaly Salimata Tiégbala, coordonnateur adjoint, du projet de transport urbain d’Abidjan (Ptua). C’était à l’occasion d’une visite guidée des cinq sites de recasement, acquis à cet effet, dans les communes d’Anyama (trois sites) et de Songon (deux sites).

Selon elle, le Bnetd a déjà achevé les études d’aménagement sur un premier site. Celui de « Songon Ayiwehi ». Le premier appel d’offres pour son aménagement a déjà été lancé et est en cours. D’une superficie de 12 ha, ce site situé sur le tronçon Abidjan-Songon, a été morcelé en 371 lots. Il y est également prévu des espaces pour la construction d’une école primaire, d’un centre de Santé et d’un marché.

« Une fois les travaux d’aménagement achevés, nous lacerons un second appel d’offres pour la construction de la cité. Si tout se passe comme prévu, les travaux de construction démarreront au premier trimestre de l’année 2020 pour s’achever avant la fin de la même année », a-t-elle indiqué.

En ce qui concerne les quatre autres sites, elle a souligné qu’ils ont tous été acquis dans le cadre d’une convention avec l’Agence de gestion foncière. « Les études pour l’aménagement de ces sites continuent d’être menées par le Bnetd. Au fur et à mesure que les études prendront fin, nous lancerons les appels d’offres. Un premier pour l’aménagement et un second pour la construction des bâtiments », a-t-elle poursuivi.

Le second site acquis dans la commune de Songon est situé à « Songon M’Braté », sur la route de de « Songon Abiathé ». Sa superficie est de 10 ha.

Au niveau de la commune d’Anyama, les trois sites acquis sont : « Zonzonkoi 1 », d’une superficie de 17 ha, situé sur un plateau, « Zonzonkoi 2 », d’une superficie de 12 ha, situé peu avant la localité d’Anyama, en face du stade d’Ebimpé, et « Ebimpé 1 Extension », d’une superficie de 17 ha, situé derrière la localité d’Ebimpé.

En attendant que les futurs propriétaires de ces maisons les rejoignent, ils ont été relogés aux frais de l’Etat, dans divers quartiers d’Abidjan. « Les propriétaires résident qui n’ont pas souhaité être recasés ont été dédommagés financièrement ».

Cependant le coordonnateur adjoint du Ptua a précisé que tous ces sites ne sont pas destinés exclusivement aux seuls propriétaires de maisons impactés par le projet du 4e pont. « Il est également destinés à tous les propriétaires de maisons touchés par les différents projets structurants dans la ville d’Abidjan. Notamment les personnes établies sur les voies prévues aux sorties Est et Ouest d’Abidjan ».


Le 05/12/19 à 03:54
modifié 05/12/19 à 03:54

LES + POPULAIRES

Droits de l'homme : Des sous-officiers de la gendarmerie et de la police instruits sur la question Construction d'universités et campus: Plus de 163 milliards de FCfa pour Adiaké, Abidjan et Bouaké Club service: La Jeune chambre internationale d’Abidjan renouvelle ses instances