Amadou Gon Coulibaly : « Nous pouvons relever le défi de la sécurité alimentaire »

1656

Amadou Gon Coulibaly : « Nous pouvons relever le défi de la sécurité alimentaire »

Le 03/12/19 à 10:20
modifié 03/12/19 à 10:20
Le Premier ministre a présidé hier la cérémonie de clôture du Sara 2019.
Le message d’espoir que nous pouvons retenir de ce Salon, c’est qu’il est possible de relever le défi de la sécurité alimentaire». C’est en ces termes que le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, a résumé les retombées de la 5e édition du Salon de l’agriculture et des ressources animales d’Abidjan (Sara 2019).

Il a présidé, hier, la cérémonie de clôture à l’espace des expositions route de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny de Port-Bouët. Amadou Gon Coulibaly a expliqué que « l’agriculture africaine peut faire face aux défis de la sécurité alimentaire et de la nutrition à l’horizon 2030 » parce qu’elle dispose des atouts et des potentialités nécessaires, en tenant compte des changements climatiques et des enjeux environnementaux. Il a indiqué que les innovations technologiques sont de puissants outils à mettre à profit pour atteindre ce résultat.

Concernant le cas spécifique de l’agriculture ivoirienne, le chef du gouvernement a souligné la nécessité de faire en sorte qu’elle soit réorientée pour plus d’efficacité. Pour ce faire, Amadou Gon Coulibaly a déclaré qu’il faut réussir « à renforcer les investissements massifs pour une agriculture durable et à maintenir la Côte d’Ivoire au rang de première puissance agricole de la sous-région ouest-africaine».

En outre, « cette agriculture ivoirienne devra sortir des sentiers battus pour s’engager résolument sur le chemin de la modernisation à travers la mécanisation, la maîtrise des ressources en eau et l’utilisation rationnelle des intrants compatibles avec les Objectifs du développement durable (Odd) », selon le Premier ministre. Il a réitéré l’engagement de l’État à doter le secteur d’outils et instruments adéquats.

«Le gouvernement mettra un point d’honneur à accélérer la transformation sur place des matières premières pour lesquelles notre pays occupe les premiers rangs dans le monde et dispose d’avantages comparatifs », a promis Amadou Gon Coulibaly.

A l’en croire, cela va se traduire par des actions qui consisteront à aller plus loin dans la chaîne des valeurs, notamment pour le cacao, le coton, la noix de cajou, l’hévéa, le palmier à huile et les productions alimentaires végétales, animales ou halieutiques.

Ce, conformément aux orientations du Président de la République, Alassane Ouattara, a-t-il précisé. Le chef du gouvernement a aussi mentionné que «le développement prodigieux actuel n’aurait pas été possible sans le courage et la persévérance des producteurs».
Le 03/12/19 à 10:20
modifié 03/12/19 à 10:20
LES + POPULAIRES
Opération ‘‘100.000 dépistés’’ : La Fondation Orange CI apporte son soutien à la Société Ivoirienne de Cardiologie d’Abidjan Environnement : Des foyers améliorés réduisent la consommation de bois Axe Bouna-Doropo: Un car se renverse à Bromakoté, plusieurs victimes