APE: Les acteurs non-étatiques instruits sur les enjeux des négociations

vendredi, 07 juin 2013 13:39
Une vue des participants au séminaire Une vue des participants au séminaire Crédits: Narcisse Angan
Initié par le ministère de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, ce séminaire placé sous le thème: "Enjeux et perspectives des négociations de l’Ape" a réuni plusieurs acteurs non-étatiques (société civile et secteur privé) de l’espace de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cedeao).

APE : Les acteurs non-étatiques instruits sur les enjeux des négociations


Faire le point des négociations de l’Accord de partenariat économique (Ape) et des problèmes posés, ainsi que celui de l’accord intérimaire et des conséquences des retards dans la conclusion de cet accord sur les échanges extérieurs de la Côte d’Ivoire. Ce sont les objectifs du séminaire sur les négociations de l’Ape qui s'est tenu, jeudi, à l’hôtel Ivotel d’Abidjan-Plateau.


Initié par le ministère de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, ce séminaire placé sous le thème: "Enjeux et perspectives des négociations de l’Ape" a réuni plusieurs acteurs non-étatiques (société civile et secteur privé) de l’espace de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cedeao).


Selon le directeur de cabinet du ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, Traoré Kalilou, il s’est agi principalement de sensibiliser les acteurs non-étatiques à une meilleure perception de l’Ape. Il a, en outre, indiqué que les points de blocage s’expliquent par la crainte de certains qui y voient soit une baisse des recettes douanières au niveau des pays africains, soit des bouleversements défavorables pour l’Afrique au niveau des échanges commerciaux avec les pays de l’Union européenne.


Ces acteurs seront donc informés davantage sur l’état des lieux et les enjeux des négociations de l’Ape pour la Côte d‘Ivoire et la région. Ils verront aussi les perspectives pour la conclusion d’un accord de développement pour la région. Sans oublier de passer en revue la situation de l’Ape intérimaire et les conséquences du retard ou de la non conclusion de l’accord régional.


Rappelons que l’Union européenne a fixé au 1er octobre 2014 le maintien des Accords de partenariat économique (Ape) intérimaires en l’absence de conclusion du processus d’accord.


Narcisse Angan
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Écrit par  Narcisse Angan
Lu 272 fois Dernière modification le vendredi, 07 juin 2013 13:41